Carte Blanche à Vincent PARREIRA le mardi 9 Décembre 2014 « Le désir encore »

17 déc

Un père portugais, une mère espagnole, une enfance en banlieue parisienne et trois années au Brésil, avant de créer son agence en 2000. Vincent PARREIRA se dit motivé par la rage. « Pas une rage de destruction mais de conquête ». Une rage constructive, en tout cas, comme en témoigne ses nombreuses réalisations : des écoles, des centres culturels, des centres commerciaux mais aussi des résidences étudiantes et des logements. Il nous parlera de désir et de partage :

« Le jour se lève et je continue à croire qu’il a commencé comme le jour d’avant avec une chance particulière d’apercevoir encore le ciel. Est-ce que cet instant reste partagé ? Partager, voilà ce qui me semble de bonne augure. Je me réveille chaque jour avec encore le désir vaste de…(entre autre)… continuer de vivre pour fabriquer ces scénarii bien réels où les acteurs de ces espaces animeront au gré de leurs histoires la vie-le.»

Compte Rendu de la carte Blanche à Vincent Parreira le 9 Décembre 2014 « Le désir encore »

Pas encore de commentaire, à vous la parole!

Laisser un commentaire


7 − = 2